Prendre le temps

Bonjour à tous,

Me revoici avec un sujet que j’aime particulièrement : la gestion du temps ! En effet, en tant que Fainéante qui s’assume, vous comprendrez qu’il est primordial pour moi de bien gérer mon temps afin de pouvoir disposer du maximum d’heures libres devant moi 😎.

En début d’année, j’ai constaté que j’employais assez souvent l’expression « je n’ai pas (eu) le temps » afin de justifier certaines choses que je ne faisais pas (répondre immédiatement à des SMS, nettoyer mon radiateur, faire le tri dans mes archives…). Ce qui m’a amenée à réaliser que c’était bien souvent un abus de langage dans la mesure où je ne manquais par forcément de temps pour faire les choses mais que je ne prenais pas le temps, ne trouvais pas le temps ou ne faisais aucun effort pour « créer » du temps. Je vais donc développer ces 3 notions dans des articles distincts afin de vous part de mes réflexions. Nous allons donc commencer par :

Et si on prenait le temps

Quand j’emploie l’expression « PRENDRE le temps », j’ai dans l’idée cette notion d’appropriation, d’acquisition. Le temps est là, à ma disposition et la seule chose qu’il me reste à faire est de choisir de l’utiliser. Je vous parlais un peu plus haut de mes réponses tardives à certains SMS (ne me jugez pas svp !), je vais donc me servir de cet exemple pour illustrer mon propos : 

Je reçois un SMS, j’estime le temps, plus ou moins long, dont je vais avoir besoin pour rassembler mes idées puis rédiger une réponse. Le simple fait de penser à la longueur du SMS à taper me fait procrastiner. J’ai, toutefois, réalisé que le fait de répondre avec 1 jour de retard, voire plus…(rappelez-vous que je vous ai demandé de ne pas me juger !) pouvait non seulement avoir des conséquences d’un point de vue organisationnel et relationnel (ce n’est pas forcément agréable pour la personne qui, elle, prend le temps d’écrire, d’avoir un retour 8 jours plus tard 😶).  Je m’arrête donc pour analyser la situation, est-ce que je n’ai vraiment pas le temps ou est-ce que je ne prends pas le temps ? C’est parti pour une mini réflexion, debout dans le métro de la ligne 13 et coincée comme par permis avec les autres usagers.

Supposons que j’estime à 10 minutes, le temps de réflexion et de rédaction à ce SMS; quels sont les différents moments de la journée où je dispose de quelques minutes sans avoir besoin de bouger la moindre tâche dans mon planning ? La première chose qui me vient à l’esprit est le trajet aller-retour (2h20 au total) quotidien pour me rendre au travail. On comprendra aisément que j’ai largement le temps de m’arrêter 10 min pour taper mon SMS au lieu de rester le regard dans le vide à m’imaginer à bord de ma Porsche Panamera dans 10 ans. J’ai donc la réponse à ma question : le temps, je l’ai ! J’ai simplement choisi de ne pas le prendre…et par flemme car « rédiger un SMS de 10 lignes durant 3 minutes, c’est épuisant »…Oui, c’est le genre de réflexion que je peux me faire. Ne me jugez pas !

Je viens de vous donner pour exemple le cas où je dispose du temps mais je choisis de ne pas le prendre mais il y a également des cas pour lesquels non seulement nous n’avons pas le temps, mais nous décidons de ne pas le prendre (question de priorités !). C’est ce que j’ai réalisé grâce à ma PFL (ceux qui me connaissent et/ou me suivent sur Instagram, savent de qui je parle. Pour les autres, voici son blog 😉) qui m’expliquait qu’elle souhaitait placer une séance de cinéma dans son emploi du temps assez chargé (c’est thésarde 😎). Rien de compliqué jusque là, seulement, le film qu’elle voulait regarder dure un certain temps auquel il faut rajouter le trajet aller-retour…calcul fait, elle n’a pas une demie-journée à consacrer à ce petit plaisir et ne prendra pas non plus le temps pour caler cette séance dans son planning. Je vous le disais plus haut, c’est une question de priorités et de choix !

Bien que nous ayons tous des vies complètements différentes avec des contraintes différentes, nous disposons tous, en revanche, du même nombre d’heures dans une journée. Nous avons tous des moments « creux » dans une journée, même si nous n’en avons pas forcément conscience. Je vous propose donc de vous arrêter un instant, d’analyser une journée type et de vous demander si de manière générale, vous prenez le temps de faire les choses, si vous manquez de temps pour accomplir certaines tâches, pour vous reposer, profiter de vos proches et d’apprécier les petits plaisirs de la vie. Je serai ravie de lire vos commentaires sur le sujet. 

En conclusion, je vous dirais que cette notion si précieuse que nous appelons le temps, mérite que nous prenions conscience de sa valeur et l’apprécions telle qu’elle devrait l’être. Cela, dans le but d’en profiter pleinement, de ne pas avoir cette impression de faire une course permanente (perdue d’avance à mon avis) contre la montre. N’ayons pas peur de prendre possession du temps et de nous l’approprier car une fois parti, il ne revient pas…

Audrey

2 réflexions sur “Prendre le temps

  1. Olivia dit :

    Coucou Audrey,
    Cette phrase je n’ai pas le temps ou pas eu le temps de, se justifie souvent par un mot qui s’appelle « flemme ».
    Donc je te rejoins et prenons le temps de faire les choses !
    Merci à toi pour ce bel article encore une fois
    Bisous

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s