Le jour où j’ai failli rater mon week-end à Londres

Bonjour à tous,

J’ai décidé de partager avec vous une histoire qui m’est arrivée il y a presque 3 ans : la fois où j’ai failli mon rater mon week-end à Londres car je procrastinais au lieu de me préparer.

L’histoire commence à la mi-Juin, il fait beau, je reviens de vacances mais j’ai encore des envies d’évasion. Je prévois donc un week-end à Londres avec une collègue pour le mois de Septembre. Si vous comptez comme moi, vous réalisez que j’ai 3 mois devant moi pour préparer ce week-end et qu’il ne s’agit donc pas d’un départ précipité. (⚠C’est une information importante dont il faut se rappeler !)

L’été bat son plein, les semaines défilent tranquillement et je profite de chaque instant pour m’adonner à mon activité favorite de l’époque : procrastiner ! 2 semaines avant le fameux week-end, ma collègue me demande si ma valise est prête et si j’ai tout ce qu’il faut pour partir. Je réponds que non mais que de toute manière ça ne me prendra pas trop de temps …

Nous sommes à 5 jours du fameux week-end et ma sœur me demande à son tour si ma valise est prête, je lui donne donc la même réponse que celle formulée à ma collègue :  » T’inquiète, je gère, c’est vite fait ! « …

La veille du départ, un jeudi, je rentre assez tard du travail et n’ai qu’une envie : dîner et me coucher. Oui, mais je ne peux pas m’exécuter car :

  • Je n’ai rien préparé à manger la veille (ce n’est pourtant pas le temps qui me manquait)
  • Ma valise n’est pas prête.

La petite voix (la flemme) dans ma tête trouve toujours des solutions à mes problèmes et me dit :  » Ce n’est pas grave, tu feras ta valise demain matin à 5 h et tu partiras à 6 h tranquillement. Et pour ton repas, tu n’‘as qu’à aller te chercher un fast food ! «  Sachant qu’à l’époque je n’opposais aucune résistance à cette petite voix, j’ai donc décidé de procéder comme la flemme me l’a suggéré.

Après avoir englouti (oui, c’est le bon verbe) ce repas, mon estomac a décidé que je n’allais pas le digérer et que j’allais le payer toute la nuit. Me voici donc allongée par terre dans mon salon pendant une bonne partie de la nuit (si vous vous demandez pourquoi je ne suis pas allée dans mon lit, sachez que je n’arrivais pas à bouger !) en train de me demander si j’aurais la force de me réveiller à 5 h pour faire ma valise…

Une nuit mouvementée plus tard, je me réveille tant bien que mal à 5 h 30 pour me préparer et réalise que mes péripéties ne s’arrêtent pas là ! En effet ma seule et unique valise est perchée dans un placard super haut et j’ai besoin de superposer 2 chaises pour y accéder. Je constate ensuite que les pulls et sous pulls avec lesquels j’avais prévu de partir, sont dans ma machine à laver en train d’attendre que j’appuie sur le bouton « démarrer » pour être lavés… Que faire ? Partir pour Londres et cailler sur place visiblement. Je finis donc par partir en catastrophe à 6 h 30 au lieu de 6 h et avec un ventre en vrac. Est-ce utile de vous préciser que j’arrive ainsi en retard au rendez-vous fixé avec ma collègue ? Faut-il que je vous indique également que j’ai perdu en crédibilité auprès de la collègue en question à qui j’avais pourtant affirmé que ça ne me prendrait pas trop de temps de faire ma valise…ah ben c’est sûr que ce fut rapide vu que je n’avais pas grand chose à mettre dedans 😂.

A bientôt pour de nouvelles aventures ! 

Audrey

Une réflexion sur “Le jour où j’ai failli rater mon week-end à Londres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s