Bon ok, c’est un peu excessif comme réaction mais pour ma défense, je dirais que j’ai été conditionnée à croire qu’un « vu » est synonyme de mépris et de désintérêt pour ma personne… 

Oui, je sais, j’avais tort… mais à l’époque je ne le savais pas ! 

Mais alors :

Pourquoi étais-je persuadée qu’un “vu” était une mauvaise chose ?

Premièrement, parce qu’il y a quelques années, l’un de mes amis m’a dit :

« Si un homme te laisse en « vu » c’est qu’il n’est pas intéressé par toi. »

Peut-être, oui…mais dans quel contexte ?

Il semblerait que j’ai complètement occulté ce détail très important lorsque j’ai décidé de boycotter le coco d’Instagram ! Avant de bouder comme une enfant, je n’ai même pas pris la peine de me demander si cela avait de l’importance qu’il soit intéressé par ma personne ou non (en l’occurrence, non car je ne cherchais pas à le séduire et n’étais pas particulièrement intéressée par lui).

Ensuite, pourquoi fallait-il que je réagisse de manière aussi radicale parce qu’un inconnu m’avait “laissée en vu” ?

Très bonne question qui nous amène au point n°2 !

Je fais partie de la génération Y et j’ai grandi avec Internet et les téléphones portables. Mon adolescence a été marquée par les échanges instantanés et quasi permanents avec mes amis, par SMS et sur MSN (que celles qui ont connu ça, lèvent la main !). Le fait de ne pas recevoir de réponses aux messages que j’envoyais signifiait à mes yeux, que je n’étais pas suffisamment intéressante pour que l’on daigne me répondre. J’interprétais donc le silence comme un rejet !

Bizarre n’est-ce pas ? Mais ce n’est pas de ma faute et je ne suis pas la seule ! Oui, oui, j’ai fait des recherches sur le sujet pour m’assurer que cette réaction de tarée face à des “vus” n’était pas l’expression d’une névrose enfouie au fond de moi. Et ce que j’ai découvert m’a permis d’y voir plus clair :

  • Mon ami n’était pas dans l’erreur et je ne pouvais pas le blâmer d’avoir prononcé cette fameuse phrase. En effet, certains hommes et femmes d’ailleurs (mais ce n’est pas le sujet du jour…) considèrent que le fait de laisser leur interlocutrice/teur sans réponse est une façon d’exprimer leur manque d’intérêt pour elle.
  • Le fait d’avoir une réponse à mon message ou au moins un “like” était rassurant pour moi et me donnait l’impression que mon interlocuteur me considérait.

Alors pourquoi ce besoin de recevoir impérativement une réponse ?

Certainement parce que pas mal d’applications que nous utilisons aujourd’hui, ont pour but de créer une addiction chez l’utilisateur et de le pousser à chercher (bien souvent inconsciemment) de la reconnaissance auprès des personnes qui font parties de sa tribu, en récoltant des likes, des commentaires, des abonnés/amis et j’en passe.

Que faut-il faire dans ce cas ?

Ne plus communiquer avec autrui pour être tranquille et ne plus être dans l’attente d’un retour (voire d’une validation…) ? Ou bien ne plus faire attention à tous ces indicateurs qui nous “obligent” à être attentifs à la façon dont nos pairs se comportent avec nous ?

Je ne sais pas…

…Mais en ce qui me concerne, voici ce que j’ai décidé d’adopter comme vérité dorénavant :

  • Un “vu” ne veut absolument rien dire et ne me permet pas de deviner les intentions ni la personnalité, les valeurs et que sais-je encore, de mon interlocuteur. Cela ne sert donc à rien de réagir de manière excessive et d’imaginer je ne sais quel scénario catastrophe.
  • Les échanges par SMS, DM, WhatsApp etc. sont biaisés car malgré la ponctuation que nous utilisons, les intonations de la voix manquent et nous ne pouvons pas nous aider des expressions corporelles de l’interlocuteur pour avoir plus de chances de comprendre le message.
  • Si j’ai besoin d’une réponse, je n’ai qu’à relancer ou appeler mon interlocuteur directement…

En conclusion, j’ai compris que ce gars m’avait fait une faveur en me laissant en “vu”…

 

Et toi, comment interprètes-tu les « vu » ?

N’hésite pas à me laisser un commentaire ci-dessous, je serai ravie de te lire !

A bientôt,

 

Audrey aka une Fainéante Epanouie