Chroniques de Fainéante

Chronique # 4 : Le premier pas…

Heyyy,

Cela fait maintenant six mois que je suis revenue de vacances et j’ai toujours mon rêve de villa dans la tête. J’y pense régulièrement et continue de me dire que si je veux vraiment en faire une réalité, il faut que je fasse le premier pas. Je ne peux pas continuer comme ça, assise chez moi à attendre que ça se passe et à me plaindre de l’état de mes finances. Il est temps que j’apprenne à gérer mon argent correctement ! J’effectue donc quelques recherches afin de trouver des livres sur la gestion de finances personnelles, l’enrichissement et tout ce qui a un rapport avec l’argent. Je parcours plusieurs articles qui citent tous le même livre et en parlent comme de la « bible » en matière d’éducation financière, il s’agit de Père riche, père pauvre de Robert KIYOSAKI. D’après ce que je vois, ce livre aurait changé des vies et rendu des personnes millionnaires grâce à leur patrimoine immobilier. Je décide donc de me rendre en magasin pour le feuilleter et voir si j’accroche. A peine ai-je lu la première page que c’est la révélation ! 

Je profite du trajet retour pour entamer ma lecture et suis en extase dès les premières pages. L’auteur raconte son histoire :

Issu d’une famille modeste dans laquelle  la gestion des finances personnes n’est pas au programme, il constate que son père est plutôt du genre à s’endetter (mauvaises dettes) qu’à s’enrichir. Il grandit dans cet environnement mais finit par s’intéresser au père « riche » de l’un de ses amis. Il réalise alors qu’il n’est pas obligé de suivre l’exemple de son père « pauvre » et peut créer sa propre richesse  en suivant les conseils du père « riche ».

Je n’ai lu qu’une trentaine de pages mais je sens que mon état d’esprit est en train d’évoluer car je me dis que si Roro (l’auteur) a réussi à s’en sortir en partant de rien, ça veut dire que moi aussi j’en suis capable !

J’achève ma lecture en quelques jours et en fermant le livre, j’ai un déclic ! Je suis assise dans mon canapé avec un bol de chips en guise de dîner et je me dis que je ne peux pas continuer comme ça ! Je DOIS faire quelque chose. Je saisis donc le premier carnet qui me tombe sous la main (il n’est pas très joli mais je n’ai rien d’autre à la maison) et note l’engagement suivant :

« Nous sommes le dimanche 27 Novembre 2016, il est 19h37 et j’ai décidé d’être active ! J’ai décidé de prendre ma vie en main […]. Le but de ce petit texte n’est pas de résumer ce livre mais de noter (car les mots restent) toutes les choses qui vont entraîner un changement définitif dans ma vie et, je l’espère, celle des autres. »

C’était le premier pas…

A bientôt,

Audreyle 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *