Chroniques de Fainéante

Chronique # 6 : Pourquoi ?

Heyyy,

Après avoir séché mes larmes, je suis prête à me poser LA question qui me fait si peur :

2. Pourquoi ?

J’ai fait la (longue) liste de tout ce qui ne m’apportait pas de satisfaction dans ma vie, il est maintenant temps de comprendre pourquoi j’ai laissé ma vie prendre cette tournure. L’affaire n’est pas mince, je dois être honnête avec moi-même alors que ça fait des années que je m’enferme dans le déni :

  • Je ne gère pas mon budget et dépense mon argent dans des trucs inutiles mais ce n’est pas grave, le mois prochain ça ira mieux comme par magie !
  • Je ne me sens pas bien dans cette relation (amicale, amoureuse ou professionnelle) mais bon, y a pire…
  • Je traîne des pieds pour aller bosser, je ne trouve pas de satisfaction dans ce que je fais mais je ne vais pas me plaindre, au moins j’ai un travail !
  • Je suis démotivée, impulsive et je passe mon temps à me plaindre mais ce n’est pas grave, je suis comme ça !

Je dois être méthodique et procéder point par point :

  • Pourquoi est-ce que je ne fais rien pour gérer mes finances ?

Parce que je manque de connaissances dans le domaine. Personne ne m’a appris à gérer un budget et je n’ai jamais cherché à m’y intéresser non plus. Drôle de paradoxe quand on sait que je gère des budgets transports et passe mon temps à remplir des tableaux de rentabilité tous les jours au boulot…

  • Pourquoi est-ce que je reste coincée dans des relations qui ne me conviennent pas ?

Parce que j’ai tellement peur d’être seule que je préfère être mal accompagnée…

  • Pourquoi est-ce que je ne change pas de poste si je me sens tellement inutile dans ce que je fais ?

Parce que je suis dans une entreprise à taille humaine très sympa, l’ambiance est bonne, j’aime bien mon patron, je suis bien payée et n’ai pas besoin de fournir trop d’efforts au quotidien.

  • Pourquoi est-ce que je ne fais pas d’efforts pour changer mon état d’esprit ?

Parce que je ne sais pas comment faire et puis après tout, c’est ma personnalité, je dois faire avec… 

Toutes mes réponses sont là, sous mes yeux et en les lisant je me rends compte de leur absurdité. La vérité c’est que tant que mes excuses sont dans ma tête, elles me paraissent convenables, je peux m’en accommoder mais le fait de les voir sur le papier me fait réaliser que des solutions existent pour chacune des problématiques que j’ai soulevées. La question est maintenant de savoir si je suis prête à mettre en place des actions correctives et si oui, comment … 

A bientôt,

Audrey

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *