Chère Motivée,

Si jamais tu te demandes si ce billet traite d’une nouvelle méthode consistant à arrêter de dormir pour être plus productive, la réponse est non 😂 ! En revanche, je vais te parler du jour où j’ai décidé de me réveiller (dans tous les sens du terme) et de passer à l’action pour vivre la vie de mes rêves !

J’ai décidé d’arrêter de dormir le dimanche 27 novembre 2016. Je venais de terminer la lecture du livre Père riche, père pauvre de Robert Kiyosaki dans lequel il nous explique avoir grandi avec le modèle de deux pères, l’un pauvre et l’autre riche. Au contact des deux hommes, il fait le choix d’être riche et de suivre les conseils du père ayant une situation financière saine. En grandissant, entouré de son mentor (le père riche) il développe ainsi un état d’esprit d’investisseur et place son argent dans l’immobilier. Ses différents investissements vont à terme, le conduire à l’indépendance financière.

Je me rappelle avoir acheté ce livre car je voulais apprendre à gérer mon argent intelligemment. Je n’étais pas particulièrement intéressée par la question de l’investissement immobilier et je n’ai à ce jour, aucun souvenir de cette partie dans le livre. Toutefois, ce que j’ai retenu c’est que l’auteur est sorti du cercle crée par sa famille pour se créer le sien et vivre comme il l’entendait.

La révélation a donc lieu à ce moment-là : je n’ai aucune obligation de rester où je suis actuellement sous prétexte que dans ma famille on a toujours procédé ainsi ou que l’orientation que je veux donner à ma vie ne correspond pas aux choix que j’ai pu faire dans le passé. Exemple : ce n’est pas parce que j’ai choisi d’étudier le commerce international que je dois travailler dans ce secteur toute ma vie ! Ce n’est pas parce que dans ma famille on ne voyage pas, que je dois rester cloîtrée chez moi et perpétrer la tradition !

J’ai la possibilité d’inverser la tendance et de prendre autant de décisions qu’on pourrait qualifier de « déraisonnables » que nécessaire pour vivre la vie dont je rêve.    Et chère Motivée, toi aussi tu le peux !

Ce dimanche 27 Novembre 2016, j’ai donc décidé de prendre ma vie en main et d’arrêter de la subir. Tu veux savoir comment j’ai fait ? J’ai procédé en 3 étapes :

Etape n°1 : Lister mes rêves

Une étape très importante pour moi et difficile à mettre en place car j’étais persuadée que mes rêves devaient rester cachés dans ma tête car il était peu probable qu’ils se réalisent. Ce jour-là, j’ai donc décidé d’être honnête avec moi-même et de noter TOUS mes rêves et objectifs, même les plus fous. Finalement, voir cette liste m’a procuré un sentiment de satisfaction car j’ai constaté que j’étais parfaitement capable d’atteindre mes objectifs. Il me fallait simplement un plan d’action. 

Etape n°2 : Faire le point sur ma situation à l’instant T

L’étape n°1 m’a permis de savoir où je voulais aller ! Il me fallait donc réaliser où je me trouvais et trouver COMMENT faire pour atteindre ma destination. J’ai là encore, fait preuve d’une grande honnêteté et noté :

  • mes forces et faiblesses
  • ce qui me dérangeait dans ma situation actuelle
  • les décisions m’ayant conduites à être insatisfaite de ma condition
  • les axes d’amélioration à mettre en place dans ma vie
  • les personnes qui me tiraient vers le haut et celles qui me plombaient le moral.

Ce fut un exercice peu agréable car j’ai dû me confronter aux choix plutôt… stupides que j’avais pu faire dans le passé. Cependant, ce fut une étape absolument nécessaire et qui m’a ouvert les yeux sur la réalité de ma situation.

Etape n°3 : Faire le point sur ma situation à l’instant T

C’est bien beau de faire des listes et se dire que oui, on est capable de faire les choses ! Mais derrière il faut mettre en place les actions qui vont bien. Pour déterminer ces actions, je me suis efforcée de répondre aux questions « pourquoi » et « que faire » à côté de chaque point listé en étape 2.

Ce premier travail m’a pris un peu plus d’un mois car je souhaitais être précise dans mes réponses afin de pouvoir établir un plan d’action efficace. Je dois d’ailleurs t’avouer que j’applique toujours ces 3 étapes quand je commence un nouveau projet.

En définitive, tu l’auras compris, j’ai décidé d’arrêter de dormir sur mes rêves car tout est possible à condition de le vouloir et de se donner les moyens pour atteindre ses objectifs. Est-ce que cela signifie que je ne fais plus de sieste ? Eh bien…pratiquement plus, oui ! Je me repose quand j’en ai besoin mais je ne dors plus pour fuir ma vie…

Sur ces bons mots, j’aimerais savoir, où en es-tu ? Es-tu en train de dormir en te refusant de vivre et de réaliser tes rêves ? Fais-le-moi savoir en commentaire, je suis toujours ravie d’échanger sur le sujet 🤗.

A bientôt,

Audrey

Laisser un commentaire