Chère Motivée,

Comme tu le sais, avant de devenir la Fainéante active que je suis aujourd’hui, j’étais la Reine de la procrastination et de l’inaction ! J’avais pourtant une foule d’idées toutes plus intéressantes les unes que les autres mais il faut savoir que je n’en faisais pas grand chose pour ne pas dire rien… Je vais d’ailleurs te raconter un épisode qui s’est produit il y a un sacré bout de temps qui m’a fait réaliser à quel point mon problème de procrastination pouvait devenir problématique.

Je me souviens d’une fin de journée, il y a environ 6 ans, où j’ai constaté avec effroi que certaines personnes se conduisaient comme des sauvages dans les transports en communs parisiens. J’ai donc eu une superbe idée : lancer une compagne visant à encourager les usagers à appliquer certaines règles de civisme dans les transports. 

Voici quelques exemples :

  1. Marcher correctement dans les couloirs : à droite quand on n’est pas pressé pour ne pas gêner ceux qui marchent plus rapidement.
  2. Dans le train/métro/tram/bus (tout ce que tu veux) : retirer son gros sac à dos pour ne pas gêner la personne derrière soi.
  3. Ne pas lire son livre de 1000 pages et l’appuyer sur la personne se trouvant juste à côté et qui n’a absolument rien demandé. 

Enfin bref, je tenais une idée à 10 000,00 $ (c’est un ami qui utilisait cette expression et depuis je l’emploie à tout va), j’ai réfléchi à toutes les règles qui me venaient en tête, toutes les situations où j’avais frôlé la crise de nerfs, toutes ces fois où j’ai dû jeter des regards noirs à des personnes faisant preuve d’un manque de civisme évident. Après avoir fait ce mini brainstorming, je suis rentrée chez moi et j’ai posté un statut sur Facebook ! Voilà tout. Je n’ai rien écrit car d’après moi « c’est dans ma tête, je n’ai pas besoin d’écrire tout ça, je vais m’en rappeler. » Pour résumer, mon action consistait à poster un statut Facebook, à exposer mon projet à toutes les personnes qui voulaient bien m’écouter et même à celles qui ne le voulaient pas  d’ailleurs et c’est tout ! J’avais pourtant obtenu des retours positifs de la personne à qui j’en avais parlé mais à aucun moment je ne me suis mise en mode ACTION ! Alors, j’étais clairement motivée (plus à parler qu’à agir visiblement) mais niveau action, il ne se passait absolument RIEN. Dès que je commençais à réfléchir à la façon dont je pourrais procéder, je me rendais compte que ça me demanderait beaucoup de travail et que je ne savais pas par où commencer, quoi faire, dans quel ordre. Donc pour solutionner le problème, j’ai choisi de ne rien faire ! La facilité tout simplement… 
Je tiens à préciser que 2 ou 3 ans après cet éclair de génie qui n’avait été suivi d’aucune action, la RATP a lancé une compagne de ce genre avec des affiches que nous retrouvions dans le métro, les bus et j’en passe. On pouvait y avoir des animaux personnifiés qui véhiculaient chacun un message. Si tu ne vois absolument pas de quoi je parle, un petit clic par ici te donnera une idée. 

Voilà où m’a menée la flemme, à louper une occasion de travailler sur un projet qui, même si j’en parle avec humour, me tenait à coeur car j’avais réellement envie de faire bouger les choses. Quel était donc le vrai problème ? Le manque de motivation ? De plan ? De connaissances ? De certitude quant à l’intérêt de ce projet aux yeux de certains ? Certainement un joyeux mélange de tout ça…

La conclusion de cette petite anecdote est qu’à l’époque j’étais une fainéante inactive et peureuse qui ne faisait pas grand chose excepté avoir de grandes idées, en parler puis les laisser les mourir tranquillement… Mais ça c’était avant car le réveil a sonné pour moi et je me suis transformée en Fainéante Active pour mon plus grand bien et plaisir.  

Et toi ? As-tu déjà eu une idée à 10k $ que tu n’as pas encore exploité ? Où en-es tu dans la définition de tes projets ? Je te laisse me répondre en commentaire et jeter un oeil aux accompagnements que je propose si jamais tu as besoin d’aide pour t’organiser et atteindre tes objectifs !

A bientôt,

Audrey

Laisser un commentaire