Organisation

Procrastination et finances…

Chère Motivée,

Aujourd’hui, je tiens à te parler d’un sujet qui me tiens à cœur : les finances !

Pourquoi cette thématique ? 

Tout simplement parce que dernièrement, j’ai discuté avec Thomas, un coach budgétaire dont j’apprécie le travail et j’ai réalisé que si je l’avais connu beaucoup plus tôt, aujourd’hui, je roulerai en Mercedes GLA…

Article productivité (4)

« Je n’ai pas d’argent parce que je procrastine et je procrastine parce que je n’ai pas d’argent… »

Quand j’ai commencé à gagner de l’argent (assez tôt), j’ignorais totalement qu’il fallait que je gère ce vecteur précieux et puissant que j’avais entre les mains. Je procrastinais dès qu’il s’agissait de m’asseoir pour faire mes comptes et voici les principales raisons : 

  • Le manque de connaissances

Comme je le disais précédemment, j’ai commencé à travailler assez tôt, j’étais donc jeune, insouciante et pas forcément très réfléchie. Je n’ai pas reçu d’éducation financière et à l’époque, je ne me posais aucune question sur le sujet. Mon père avait beau me dire que je devais mettre une partie de mes économies sur un compte épargne, je n’en voyais  absolument pas l’intérêt alors je ne le faisais pas… Ma devise d’alors était : « Tant que j’ai de l’argent, je le dépense. Et quand je n’en ai plus ? Ce n’est pas grave, il y a le découvert ! » 🤦🏾‍♀️

  • La flemme

J’étais très flemmarde et je ne voulais pas « perdre mon temps » à éplucher mes relevés de compte pour analyser mes dépenses et voir ce que je pourrais mettre de côté pour sécuriser un minimum mon avenir. Chaque mois, lorsque je recevais mon relevé, je me contentais de regarder le solde, bien souvent négatif et je balançais le document dans un coin.

  • Le déni

Au bout d’un moment, ma situation était telle, que je me disais :

« Mes comptes c’est la cata ce mois-ci mais ça ira mieux le mois prochain ! »(ah ouais ? Et par quel miracle ?)

Je refusais de voir la réalité en face et continuais de faire n’importe quoi en espérant que mes finances deviendraient saines comme par magie…

Passons maintenant aux conséquences de ce comportement sur ma vie :

  • L’impression de travailler pour rien

Je me levais chaque jour pour aller travailler et exécuter des tâches qui, la plupart du temps, ne m’intéressaient guère et tout ça, pour ne pas pouvoir profiter de mon salaire pleinement étant donné que j’étais toujours à découvert et donc à sec.

  • Vivre dans un état de stress, de frustration et d’angoisse permanent

Quand j’ai commencé à gagner de l’argent, je le dilapidais et le vivais très bien car je me disais :

« On a qu’une vie et personne n’est enterré avec son oseille donc autant en profiter pendant qu’on est là. »

Seulement quand j’ai commencé à prendre de l’âge et à avoir des projets, j’ai réalisé que j’étais coincée et incapable de les réaliser vu que je n’avais pas un rond. A chaque dépense, je devais faire une prière pour que le paiement par CB ne soit pas refusé. Je vivais dans l’angoisse d’avoir une tuile et de ne pas pouvoir y faire face.

A l’époque, je ne voyais pas d’issue possible et je pensais que ça me prendrait des années pour avoir des finances saines. Je ne savais pas qu’il y avait des solutions pour s’en sortir :

  • S’éduquer sur le sujet 

Il existe des tonnes de livres, formations, vidéos Youtube sur la gestion des finances personnelles. Il suffit de taper « gérer son argent » sur Google et la magie opère ! Il n’y a plus qu’à passer à l’action.

  • Trouver un mentor/partenaire de responsabilisation 

Si tu connais des personnes dont les finances se portent bien, je t’encourage à te rapprocher d’elles afin de leur demander de t’expliquer comment gérer ton argent et éventuellement, de te servir de partenaires de responsabilisation durant ton cheminement.

  • Faire appel à un professionnel dans le domaine

Les deux solutions précédentes sont relativement faciles à mettre en place mais il se peut que tu sois angoissée à l’idée de te plonger dans la gestion de tes finances, que tu n’y comprennes rien, que tu aies la flemme (je ne te juge pas et te comprends) ou encore que tu aies honte d’exposer ta situation à des personnes de ton entourage. Sache que ce n’est pas une fatalité et qu’il y a une autre solution : investir en toi en te faisant accompagner

Thomas que j’ai mentionné au début de l’article, est coach budgétaire. En d’autres termes, à travers des forfaits abordables, il accompagne les personnes qui souhaitent mettre de l’ordre dans leur budget et/ou augmenter leur capacité d’épargne dans la réalisation de leur.s objectif.s. Son but est vraiment de démystifier la gestion des finances personnelles et de permettre à ses clients d’acquérir de bonnes bases afin de pouvoir gérer leur budget de manière autonome par la suite. Tu trouveras sur son site Mon Budget Zen de nombreux conseils et outils gratuits pour te guider et t’aider à redresser le cap. 

Je tiens à préciser que je ne gagne absolument rien à le citer dans cet article. J’ai simplement à coeur de pouvoir échanger mes bons plans quand je sais que ça peut aider d’autres personnes. Surtout quand ça touche à la procrastination et aux finances. J’estime en effet que notre temps est vraiment précieux et qu’il est dommage de l’échanger contre un salaire dont on ne profite pas pour la suite, simplement parce qu’on n’a pas appris à la gérer…

Sur ces bons mots…

A bientôt,

Audrey  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *